Ça a l’air que quand on n’a plus 25 ans (hum, c’est mon cas), on doit galérer un p’tit peu pour se remettre en forme et se sentir bien.

Comme vous le savez, j’ai engraissé de 50 livres en moins de cinq ans, soit la moitié de mon poids «normal». Il est vrai que je bois autant de vin qu’Olivia Pope et que je mange autant de popcorn mais, manifestement, cela m’occasionne plus de dommages collatéraux qu’à elle.

Ce n’est pas uniquement une question de surplus de poids qui fait que je souhaite me remettre en forme, même si, selon mon IMC, je suis devenue obèse (ouch, c’est dur quand tu apprends ça!). Il y a des gens dont l’IMC dépasse le mien et qui sont de loin plus en forme que moi.

Certains diront que je ne suis pas difficile à battre. Mais beaucoup de personnes font un amalgame entre obésité et mauvaise santé. Ça m’énerve. Je ne suis pas en forme en ce moment, mais je ne l’ai jamais été, même quand je pesais 105 livres! Ce n’est pas parce qu’on est mince qu’on est nécessairement en santé, hein.

Fibromyalgie et acrochordons (waouh, sexy!)

Il faut dire que je souffre de fibromyalgie. Ça me fait un point en commun avec Lady Gaga, mais c’est un gros obstacle à ma (re)mise en forme. En plus, je ne cuisine pas, j’adore les chips et le fromage, je ne bois pas assez d’eau. Je sais, je ne m’aide pas…

Je ne suis pas capable de faire la moitié des postures dans mon cours de yoga doux (ok, la dernière fois j’avais mangé des frites et bu un verre de vin avant, ce qui n’a sans doute pas aidé, mais quand même). Bref, il y a du chemin à faire avant que je puisse monter un escalier de plus de 20 marches sans m’essouffler et suivre un cours de yoga sans passer le tiers du temps en savasana.

Là où mon surplus de poids me gêne, c’est qu’il m’empêche de marcher. Depuis quelques mois, des acrochordons (le mot savant pour «tétines») me poussent partout sur le corps. J’en ai trois qui sont apparus dans la région de l’aine (mes cuisses frottent ensemble quand je marche), et mes seins sont tellement lourds que même avec mon nouveau super soutien-gorge sport à 125 $, ça frotte tellement que j’ai trois acrochordons qui sont apparus dans cette autre région.

Partir du bon pied

Je ne sais pas si vous le savez, mais se balader quand ça frotte, ça tire et que c’est à vif dans plusieurs régions de votre corps, c’est pas la joie.

Bon, j’avoue que j’ai tellement nié la réalité que ça m’a pris six mois avant de me décider à m’acheter des bobettes de la bonne taille. Et comme il s’agit de strings (ou de tangas, je ne sais jamais quelle est la différence), je vous dis pas à quel point c’est inconfortable quand c’est trop petit! Aïe! Mon, euh, entre-deux-fesses s’en ressent encore.

Là, je dois impérativement aller m’acheter d’autres pantalons de yoga (mon uniforme de travail, puisque je bosse de chez moi) qui ne me scieront pas l’entrejambe. (Maudite région!) Ça devrait aider.

Et vous, vous avez des trucs à me suggérer pour pouvoir marcher confortablement?