Le bien-être à deux

Hier, j’ai célébré mon anniversaire. Et la Saint-Valentin. Yep! Un deux en un.

Comme beaucoup d’entre vous, je ne suis pas très Saint-Valentin. Mais hier marquait une étape importante dans ma vie. J’ai décidé de faire confiance.

Comme je l’ai déjà écrit ici, je ne suis pas très couple en général. Je suis plutôt du genre célibataire endurcie et heureuse de l’être. C’est pourquoi je ne me suis jamais beaucoup commise quand j’étais en couple. Plus ma vie était séparée de l’autre – un peu comme si nous habitions deux univers parallèles – mieux je me portais. D’autant que je suis de nature plutôt méfiante et que, en plus, en bonne introvertie, je m’ennuie rarement en ma propre compagnie.

Mais voilà. Je suis tombée amoureuse l’année dernière, et toutes mes certitudes (bon, pas toutes, mais une bonne partie) ont volé en éclats. Non seulement j’habite avec mon amoureux dans mon petit trois et demie (qu’on partage avec mes quatre chats), non seulement je fais des activités avec lui (une véritable révolution pour moi, rien de moins), mais en plus je travaille avec lui.

Fucking Wellness, c’est un peu beaucoup lui aussi

C’est lui qui a conçu le site, c’est lui qui s’occupe du visuel, mais aussi de la programmation des publications, des publicités Facebook et de tout un paquet d’autres trucs. Avoir un blogue, c’était mon rêve depuis trèèèès longtemps. J’en ai eu un il y a quelques années et ça n’a pas marché, pour tout un tas de raisons. Une de ces raisons, c’est que j’étais seule. C’est difficile de faire un blogue de qualité quand on est seul. Pas impossible, mais difficile. Pour moi, en tout cas. Ce que je veux, c’est écrire sur des sujets qui m’intéressent et qui risquent d’intéresser d’autres personnes. Pas de construire un site. Pas de «perdre» du temps dans les technicalités de la publicité Facebook. Pas de faire des photos qui complémenteront mes textes. Ou des vidéos qui susciteront de l’engagement.

Dominic sait faire tout ça. À deux, on travaille bien. Tellement qu’on a décidé de lancer notre entreprise ensemble. Et Fucking Wellness en fait partie.

J’ai beaucoup hésité avant d’accepter. Parce que travailler avec mon chum sur un projet qui me tient tellement à cœur, ça veut dire risquer de devoir recommencer à zéro si on se laisse. Ça veut dire de peut-être devoir faire une croix sur le projet qui m’emballe le plus au monde. C’est freakant d’accepter de «dépendre» de quelqu’un quand on est habitué de ne compter que sur soi-même.

C’est fragile, un couple. Mais les garanties, en amour comme en affaires, ça n’existe pas. C’est ce dont je me suis rendu compte. Parfois, il faut juste plonger. Et c’est ce que j’ai décidé de faire, malgré ma peur de l’échec, malgré ma peur du rejet, malgré ma peur at large, genre: et si ça se passait comme Marilou et Alexandre??? (Je sais, je suis un peu drama queen parfois.)

Que notre histoire d’amour dure un an, cinq ans ou 20 ans a peu d’importance, finalement. L’important, c’est qu’elle existe, là, maintenant.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire