15 choses que la vie m’a apprises

Quelques-unes des leçons que la vie m’a apprises, et que j’aime me rappeler de temps à autre quand je trouve que tout va trop vite (ou pas assez).

 

1. Tout passe.

Profitez du bonheur pendant qu’il sonne à votre porte, et patientez quand un tsunami s’invite dans votre vie. L’un et l’autre ne durent pas.

2. À chaque jour suffit sa peine.

Les journées ne comptent que 24 heures. Pas 26, pas 28. Et c’est amplement suffisant, même si parfois on pense le contraire.

3. Un verre de vin, c’est bien; deux, c’est mieux; trois, c’est trop.

On a acheté de nouvelles coupes. Ce qui ne fait pas très «sobriété». Mais on consomme vraiment moins d’alcool. On est fiers, même si ce n’est pas le résultat escompté. Pas encore.

4. Les personnes introverties sont aussi intéressantes que celles qui sont extraverties.

Hell, yeah!

5. Les qualités qu’on admire chez les autres sont déjà en nous; il suffit de les développer.

Bon, parfois elles sont enfouies profondément, hein, mais c’est vrai. Ça se vérifie aussi pour les défauts, par contre. Si un trait de caractère chez quelqu’un nous tombe sur les nerfs, il y a de fortes chances qu’on le possède aussi…

6. Toujours apporter un parapluie avec soi, même si les probabilités d’averses ne sont que de 10 %.

Ça protège la mise en plis et, de facto, la bonne humeur.

7. Ce qui ne s’exprime pas s’imprime.

Ce qu’on ne dit pas, les émotions qu’on ne verbalise pas ne disparaissent pas par magie. Au contraire, cela laisse une marque dans notre corps. Toujours.

8. La politesse paie davantage que l’irascibilité.

C’est tellement vrai! Je l’ai vécu la semaine dernière. Mais disons que j’ai encore du travail à faire là-dessus…

9. Il est bon de ne pas se prendre trop au sérieux.

Ça, par contre, c’est pleinement intégré. Vive l’autodérision!

10. Apprendre à dire non veut aussi dire renoncer à des choses qu’on aime.

Ça m’a pris du temps à comprendre ça, mais ça m’aide tellement! À partir du moment où on saisit qu’on ne peut pas à la fois avoir le beurre, l’argent du beurre et les pectoraux du crémier, ça facilite énormément le processus décisionnel pour les indécis chroniques comme moi.

11. Les décisions qui sont bonnes pour soi ne le sont pas nécessairement pour les autres.

Si on attend l’approbation de tout un chacun, on ne bougera jamais.

12. On ne peut pas exceller dans quelque chose en commençant.

Oh là là! Ça, par contre, j’avoue que j’ai encore de la misère à l’assimiler.

13. Le manque de sommeil a une réelle incidence sur l’humeur.

Mon chum peut en témoigner…

14. Le perfectionnisme n’est pas une qualité mais un défaut.

Le jour où on comprend ça, on se sent libéré d’un poids immense.

15. Faire preuve de bienveillance envers soi est un des plus beaux cadeaux qu’on puisse s’offrir.

Ça, c’est vrai puissance mille.

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire